Quels liens les jeunes décrocheurs entretiennent-ils avec le Service public de l’emploi ?

Fichier attaché
c2rp-visuel-jeunes-jdc.jpg
  • Type
    Etudes / Enquêtes
  • Date de parution
    septembre 2022
  • Emploi/Formation, Observation
  • Producteur
    Autres producteurs

S’appuyant sur le panel Trajam, construit par la Dares pour suivre les trajectoires des jeunes entre les différents dispositifs d’accompagnement et d’insertion, le service statistique ministériel observe qu’en 2014, 5% des jeunes ont été identifiés comme décrocheurs lors de leur JDC. 61% d’entre eux sont en lien avec le SPE (Service Public de l’Emploi) avant leur JDC, et le restent massivement après celle-ci (95% dans l’année suivante).

En ce qui concernent les jeunes qui ne sont pas en lien avec le SPE l’année précédant leur JDC, 14% des décrocheurs commencent à être en lien avec Pôle emploi ou une mission locale dès le mois  de leur JDC, alors que ce n’est pas le cas de presque aucun non-décrocheur. La Dares retient par ailleurs que cette proportion augmente au fil des mois.

En outre, 18% des jeunes décrocheurs ont intégré un dispositif d’insertion au cours de l’année qui suit leur JDC, contre 12% des non-décrocheurs. D’autre part, la Dares relève que les jeunes en lien avec le SPE sont plus souvent dans un dispositif d’insertion ou une formation l’année qui suit leur JDC : 34% des décrocheurs contre 12% pour l’ensemble des non-décrocheurs.