Les NEET : risques d’exclusion sociale et ressources

c2rp-groupe-jeunes-2.jpg
  • Type
    Etudes / Enquêtes
  • Date de parution
    juillet 2020
  • Emploi/Formation, Observation
  • Producteur
    Autres producteurs

Cet article est issu d’un numéro spécial d’Économie et Statistique consacré aux jeunes et transitions vers l’âge adulte.

Il vise à décrire l’hétérogénéité des situations de NEET (jeunes ni en emploi, ni en étude, ni en formation) par rapport à leur risque d’exclusion sociale.

Rédigé par l’Institut de Recherche sur l’Éducation de l’Université de Bourgogne Franche-Comté, centre associé au Céreq, il se base sur l’enquête nationale sur les ressources des jeunes. En analysant l’éloignement à l’emploi, l’éloignement aux études, l’intégration sociale et les difficultés de santé de ces jeunes, les auteurs montrent que les facteurs de risque d’exclusion sociale ne sont pas les mêmes.

Une partie des jeunes NEET présente un fort risque d’exclusion sociale, se retrouvant sans solution, mis à l’écart du système. D’autres, au contraire, semblent moins vulnérables sont dans une logique « d’attente », leur mise en marge du système est beaucoup moins durable ou subie.

Les résultats montrent que l’absence de diplôme reste pénalisante pour chacune des dimensions observées (emploi, santé, formation et social). Néanmoins, le risque d’exclusion social n’est pas de même nature selon la situation des jeunes. Ainsi, les situations de décrochage et d’absence de prise en charge post-décrochage conduisent notamment les jeunes à des situations d’éloignement de l’emploi. Les auteurs insistent sur l’importance de la prise en compte des diverses dimensions de l’exclusion sociale dans le cadre des politiques publiques destinées aux NEET. La pluralité des programmes et des interventions en leur faveur permettra de répondre à la diversité des situations.