Baromètre 2019 des entreprises des Hauts-de-France selon 12 secteurs d’activités

Fichier attaché
c2rp-silhouettes-entreprise-7.jpg
  • Type
    Etudes / Enquêtes
  • Date de parution
    janvier 2021
  • Emploi/Formation, Observation
  • Producteur
    Autres producteurs

Ce baromètre, réalisée en 2019 par l’Agence Hauts-de-France 2020-2040 et la Région Hauts-de-France, analyse les résultats d’une enquête téléphonique menée auprès de 3 000 entreprises, associations et établissements d’activités hospitalières de la région.

Cette enquête a vocation à perdurer et à se renouveler tous les 3 ans. Son objectif est de faire remonter les besoins des entreprises en termes de formation, d’emploi, de développement économique, de recherche et d’innovation afin de mieux ajuster les politiques régionales.

Les observations de cette étude sont regroupées en 12 secteurs d’activités, ce qui permet de mieux cerner l’ensemble des enjeux. Pour chaque secteur est précisé :

  • les recrutements en 2018 et les difficultés rencontrées,
  • les recrutements prévus ainsi que les métiers concernés dans les 3 années à venir,
  • les problématiques ressources humaines et de formation rencontrées, notamment pour l'anticipation des départs en retraite,
  • les besoins en compétences attendues et anticipés pour faire face aux évolutions de 5 à 10 ans.

 

Quelques remarques

  • Recrutement
  • 28% des entreprises ont recruté en 2018 et une proportion similaire projetait des recrutements à 3 ans en 2019.
  • Les secteurs de l’industrie, de l’entretien et de la sûreté et de l’informatique et de la création numérique plébiscitent les compétences techniques lors de l’embauche d’un salarié en 2018.
  • Difficulté de recrutement : plus d’un tiers des entreprises évoquent d’abord le manque de qualification ou de formation des candidats
  • La formation
  • 3 entreprises sur 10 pensent que la formation est le premier levier pour faire face aux évolutions qui impacteront l'activité des entreprises dans les 5 à 10 ans.
  • La principale difficulté de formation évoquée par les entreprises est le financement.
  • 39% des entreprises forment en priorité leurs salariés pour acquérir des compétences techniques.

Dans le contexte de la crise sanitaire, les résultats de cette enquête, notamment sur les recrutements à venir, risquent d’être remis en question. Cependant, les remarques des structures sur les compétences restent pertinentes.